Disparition graduelle du français au Canada anglais

Le Canada est une des destinations touristiques préférées des Français, mais aussi un pays d’accueil pour de nombreux expatriés. De plus en plus de Canadiens sont contre l’apprentissage du français. Pourquoi se désintéressent-ils de la langue de Molière ? Et quel avenir pour notre langue au pays des caribous ?

Le constat actuel

L’anglais et le français sont les deux langues officielles du Canada, selon la loi qui a été adoptée en 1969 par le Parlement du Canada. Auparavant, le bilinguisme prenait une très grande place. Pourtant malgré cette législation linguistique, les Canadiens anglais sont de moins en moins enclins à apprendre ou parler le français. Ils sont 10 millions en 2018, à déclarer pouvoir parler français, mais ce chiffre est en baisse constante.

L’apprentissage d’une deuxième langue obligatoire les dérange déjà, et de plus en plus se demandent pourquoi il s’agirait du français. Une partie des Canadiens pensent qu’il est injuste d’apprendre le français plutôt qu’une autre langue. Même au Québec, le français passe au second plan et perd de son importance.

Un phénomène apparaît, celui du refus de vivre en langue française. Utiliser le français pour le travail passe encore, mais une fois à la maison, c’est la deuxième langue officielle qui prend le dessus. Le français comme première langue maternelle est également en déclin.

Quel avenir pour la langue française au Canada ?

De nombreuses études montrent une profonde fracture entre les deux communautés officielles du Canada.

Le gouvernement québécois souhaite réimplanter le français dans les petites et moyennes entreprises afin d’encourager les Canadiens à apprendre la langue de Molière. Ce plan d’action permettrait de conserver la langue française tout en facilitant la recherche d’emploi pour les bilingues. Les anglophones et francophones auraient plus de facilité à décrocher un travail.

Force est de constater que le français devient peu à peu pour le Canadien, une langue de travail plutôt qu’une langue de coeur.