PVT Canada : le programme qui vous permet de partir au Canada

Vous rêvez de découvrir le Canada tout en ayant la possibilité de faire des petits boulots pour financer votre exploration ? Le Programme Vacances Travail (PVT Canada) est fait pour vous.

Aussi appelé le Working Holiday Visa (WHV), ce programme permet chaque année à des milliers de jeunes âgés de 18 à 35 ans de sauter le pas et de s’envoler vers le pays de la poutine pour une expérience professionnelle et humaine inoubliable.

Nous allons vous expliquer l’essentiel à savoir concernant le PVT Canadien.

Qu’est-ce que le PVT Canada ?

Le PVT Canada est un programme destiné aux jeunes de 18 à 35 ans souhaitant résider au Canada pour une période pouvant aller jusqu’à 24 mois maximum. Le Canada n’est pas le seul pays à proposer un PVT, mais c’est certainement l’un des plus demandés avec le PVT Australie.

Concrètement, les personnes titulaires d’un visa vacances travail peuvent rester en général jusqu’à un an dans un pays, deux ans pour le Canada (la durée de validité dépend d’accords bilatéraux entre chaque pays) et y travailler dans le but de financer leur voyage. Trouver un travail n’est pas une obligation en soi, mais cela peut être une aide bienvenue pour financer son voyage.  

Il n’est pas non plus nécessaire de trouver un travail avant son départ, mais il est nécessaire de disposer de ressources financières suffisantes pour subvenir à ses besoins, tout du moins au commencement de son périple (2 500 $ CAN).  

Le PVT Canada est depuis quelque temps victime de son succès et le nombre de demandes dépasse les quotas mis en place par le gouvernement canadien. L’attribution se fait à présent par tirage au sort dans une série de rondes d’invitations.

Les PVTistes doivent donc s’armer de patience et espérer être tirés au sort pour pouvoir partir faire un séjour au Canada dans le cadre du PVT Canadien.

Comment obtenir un PVT Canadien ?

Les conditions d’éligibilité

Le programme vacances travail proposé par le gouvernement canadien ne concerne que les ressortissants âgés de 18 à 35 ans originaires d’un pays ayant signé un accord avec le Canada dans le cadre du programme EIC (Expérience Internationale Canada).

Un passeport valide pour toute la durée du PVT Canada est bien entendu exigé.

Vous devez également disposer de fonds nécessaires pour subvenir à vos besoins lors des premiers mois de votre séjour (2 500 $ CAN). Un billet d’avion aller-retour (ou de sortie du territoire) est obligatoire à moins de pouvoir prouver disposer de fonds supplémentaires.

Procédure à suivre pour l’obtention d’un PVT Canada

Une fois certain que vous correspondez aux critères d’admission, vous devez créer un profil de candidat EIC en remplissant un questionnaire. Les réponses apportées déterminent dans quel “bassin” votre candidature est placée parmi :

  • le bassin PVT ;
  • le bassin jeune professionnel ;
  • le bassin stage Coop.

Les profils sont ensuite étudiés et les candidats sélectionnés par tirage au sort lors de rondes d’invitations. À chaque ronde, plusieurs personnes sont tirées au sort jusqu’à atteindre le quota établi, qui s’élève à 7 150 Pvtistes français pour l’année 2019.

Si vous avez la chance d’être sélectionné, vous recevrez une invitation à présenter une demande de permis travail. Vous disposez de 10 jours pour accepter cette invitation. Une fois l’invitation acceptée, un délai de 20 jours vous est octroyé pour finaliser votre démarche.

Plusieurs documents sont à joindre à votre demande, notamment :

  • une copie de votre passeport ;
  • une photo d’identité ;
  • votre CV ;
  • un extrait de casier judiciaire (dans certains cas) ;
  • un certificat médical (dans certains cas).

Vous devez ensuite vous acquitter des frais de gestion de votre dossier (150 $ CAN) et de délivrance de votre permis de travail “ouvert” (100 $ CAN).

Une fois les frais payés, il vous est demandé de fournir vos données biométriques dans les 30 jours. Pour ce faire, il faut vous rendre à un point de collecte officiel appelé “centre de réception des demandes de visa (CRDV)”. Il vous sera spécifié où se trouve le CRDV le plus proche de chez vous.

Dès que votre demande est approuvée, une lettre d’introduction au point d’entrée vous est parvenue. Cette lettre est à présenter à l’agent des douanes canadiennes lors de votre arrivée.

Obligations à respecter

Une attestation d’assurance couvrant la totalité de votre séjour doit être fournie. Souscrire une assurance voyage est obligatoire, car les frais médicaux et les frais d’un rapatriement peuvent vite devenir pharaoniques outre atlantique. Attention, si votre assurance ne couvre pas toute la durée de validité de votre PVT Canada, celui-ci sera réduit en conséquence.

Depuis peu, le Canada a mis en place une autorisation de voyage électronique (AVE), pour les voyageurs se rendant par voie aérienne au Canada. Cette autorisation sera obligatoire pour les voyageurs concernés, par exemple les pvtistes. Pour ces derniers, l’AVE est normalement automatiquement liée au passeport sans qu’une demande ne soit faite. Nous vous recommandons tout de même de vérifier si vous avez besoin ou non de faire une demande d’AVE avant votre départ.

Trouver du travail au Canada

Une fois au Canada, vous pouvez commencer à chercher du travail dans n’importe quel domaine. En effet, le PVT Canada ne dispose presque d’aucune restriction de type d’emploi ou de temps, contrairement à d’autres pays.

Vous allez sûrement devoir ouvrir un compte bancaire sur place pour pouvoir recevoir votre salaire en dollar canadien et procéder à quelques formalités.

Vous avez aussi la possibilité de vous tourner vers le volontariat international en rejoignant des programmes comme Helpx ou Wwoofing, afin de découvrir le monde de l’agriculture biologique, tout en étant nourri et logé.

Le Canada est perçu comme un eldorado par les jeunes professionnels. Bien que le marché de l’emploi y soit dynamique, il va quand même falloir faire quelques efforts pour trouver un emploi au Canada et vous adapter à un nouvel environnement, car la concurrence est rude entre les pvtistes. N’oubliez pas de changer votre curriculum vitae aux normes canadiennes pour plus d’efficacité.

Les témoignages des gens ayant profité de ce programme sont dans la majorité des cas positifs. Découvrir une nouvelle culture et sortir de sa zone de confort ne peut être que bénéfique au développement d’une personne.

Une telle expérience peut même vous amener à reconsidérer certains choix et pourquoi pas devenir résident permanent au Canada ou ailleurs. Bon voyage !