Un visa est-il nécessaire pour voyager au Canada ?

Vous prévoyez de voyager au Canada prochainement ? Que vous partiez pour des raisons touristiques, professionnelles ou même pour un transit, le gouvernement canadien impose systématiquement une autorisation de voyage pour entrer sur le territoire national. Toutefois, saviez-vous que dans certains cas, il n’est pas nécessaire de faire une demande de visa Canada, un formulaire en ligne suffit : l’Autorisation de Voyage Électronique (AVE). Découvrez dans cet article dans quelles situations vous serez affranchi des formalités longues et coûteuses pour obtenir un visa Canada.


L’AVE Canada : une alternative au visa

L’Autorisation de Voyage Électronique ou eTA en anglais est entrée en vigueur en 2016. Son mode de fonctionnement est similaire à celui de l’ESTA USA, c’est-à-dire qu’elle s’obtient uniquement en ligne et permet de voyager sans visa.

Quelles différences entre le visa Canada et l’AVE ?

L’AVE n’a pas pour but de remplacer le visa Canada, ces deux documents de voyage ne s’adressent pas aux mêmes personnes et sont délivrés dans des conditions de séjour différentes. Concrètement, l’AVE ne s’applique qu’en cas de court séjour sur le sol canadien. Ainsi, la durée maximum d’un voyage au Canada en disposant d’une AVE est de 6 mois. Si le séjour dépasse un jour de plus, la demande de visa à l’ambassade du Canada s’avère indispensable.

Outre la durée du voyage, le motif du séjour est important pour déterminer si vous devez voyager avec une AVE ou un visa canada. L’IRCC (Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada), l’autorité canadienne chargée de délivrer les AVE, a défini des cas bien spécifiques pour disposer de cette autorisation de voyage. Ainsi, l’AVE ne s’applique que dans les cas suivants :

  • voyage touristique ;
  • voyage d’affaires (participation à une conférence, visite d’un client, signature d’un contrat, etc.). Si votre objectif est d’étudier au Canada, de travailler voire même de faire un stage, il vous faudra obtenir un visa ;
  • transit vers un autre pays.

Le mode d’entrée au Canada est également très important. L’AVE autorise uniquement à voyager au Canada par voie aérienne. En cas d’arrivée par voie terrestre ou maritime, seul le visa sera autorisé.

Enfin, la nationalité du ressortissant conditionne également le choix de l’autorisation de voyage. Tous les étrangers provenant d’un pays dispensé de l’obligation de visa peuvent obtenir une autorisation de séjour temporaire. Sont concernés par cette exemption de visa Canada, tous les citoyens de l’UE ainsi que l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou bien le Japon. Si vous n’avez pas la nationalité d’un pays exempté de visa, il vous sera alors demandé de faire une demande d’un visa Canada VRT (Visa Résident Temporaire) auprès de l’ambassade canadienne.

La demande d’une AVE

Si vous êtes assuré de respecter les conditions d’admissibilité citées auparavant, vous pouvez alors passer à l’étape suivante : le remplissage du formulaire en ligne.

L’objectif de ce formulaire est de vérifier que vous ne représentez aucun danger pour la sécurité intérieure du pays et que vous ne souhaitez pas immigrer au Canada.

La demande de l’AVE se fait exclusivement en ligne. Vous pouvez accéder au formulaire sur le site officiel du gouvernement fédéral canadien ou via notre site partenaire. Si vous choisissez cette seconde option, vous bénéficierez d’un accompagnement personnalisé pour vous aider cette démarche.

La demande d’AVE est systématiquement payante, cependant, son prix est largement inférieur à celui du visa.


Travailler au Canada : impossible sans permis de travail

Si votre projet est de travailler temporairement au Canada, il vous faudra impérativement faire une demande de permis de travail.

Attention, si vous prévoyez de partir en stage au Canada, sachez qu’il vous faudra également demander un permis de travail. En effet, le gouvernement du Canada ne fait aucune distinction entre les emplois classiques et les stages. Ces derniers sont considérés comme des emplois à part entière, et ce, quel que soit la durée du stage et la rémunération.

La demande d’un permis de travail peut se faire via un formulaire papier ou tout simplement en ligne. Si vous choisissez la deuxième option, il suffira de vous rendre sur le site officiel du gouvernement canadien puis de fournir les informations suivantes :

  • renseignements personnels d’état-civil ;
  • une offre d’emploi provenant de votre employeur ;
  • des pièces justificatives prouvant vos compétences sont suffisantes pour répondre aux exigences du poste (diplôme, attestation de votre ancien employeur, etc.).

Il vous sera également demandé de fournir vos données biométriques (empreintes digitales et photo d’identité). Pour terminer cette formalité, munissez-vous de votre carte de crédit. Vous devrez en effet vous acquitter de certains frais de traitement.

Notez que si vous ne venez pas d’un pays dispensé de visa, il vous faudra en parallèle faire une demande de visa de résident temporaire.


Visa Canada : le PVT

Le Permis Vacances-Travail (PVT) Canada, appelé aussi visa vacances-travail, a été mis en place dans le cadre du programme Expérience Internationale Canada (EIC). Il a pour objectif d’encourager les échanges de jeunes entre le Canada et 32 pays partenaires (les Français sont éligibles à ce dispositif).

Le PVT Canada est un permis de travail qui autorise à séjourner sur le territoire canadien pendant 24 mois maximum. Son principal avantage est la liberté et la souplesse qu’il offre. En effet, il n’impose pas de trouver un employeur avant le départ et autorise à changer d’entreprise autant de fois que souhaité durant toute sa période de validité et sur tout le territoire (Toronto, Ottawa, Vancouver, Québec…). En outre, comme son nom l’indique, il permet de séjourner à des fins touristiques également : libre à vous de travailler et visiter le Canada comme bon vous semble.

Comme toute autorisation de voyage, le PVT est soumis à quelques prérequis. Voici les principaux points à respecter pour être admissible au PVT Canada :

  • avoir un passeport valide (passeport biométrique ou électronique) ;
  • avoir entre 18 et 35 ans inclus ;
  • disposer d’au moins 2 500 $ CA afin de couvrir les premières dépenses ;
  • souscrire à une assurance voyage ;
  • être en possession d’un billet d’avion aller-retour ou prouver que vous avez les ressources financières suffisantes pour acheter un billet retour à la fin du séjour ;
  • être recevable au Canada, c’est-à-dire, ne pas représenter un risque pour la sécurité intérieure (ou sanitaire) du Canada.

Au même titre que l’AVE, la demande en ligne d’un PVT Canada se fait sur le site du gouvernement canadien via le service d’Immigration Canada.

Attention, du fait de la popularité croissante du PVT, le gouvernement canadien a mis en place un système de quota pour chaque pays. Ainsi, votre demande d’admission au PVT sera soumise à un tirage au sort. L’obtention du PVT dépend donc majoritairement du facteur chance.

Gardez à l’esprit que les différents documents de voyage mentionnés au-dessus ne sont en aucun cas des documents d’immigration. Si votre objectif est d’immigrer et vivre au Canada sur le long terme, il faudra faire une demande de carte de résident permanent, beaucoup plus difficile à obtenir.